C’est en 1993, avec la naissance du Théâtre du Vaisseau d’Or, qu’est né mon amour des arts de la scène et de la création artistique sous toutes ses formes. C’est avec lui que j’ai fait mes premières armes dans la création artistique, où j’y ai appris à risquer et développer une signature artistique qui allait me suivre des années durant. En fondant cette troupe parascolaire au Collège Jean-de-Brébeuf, rien ne me laissait croire qu’elle y serait encore bien vivante en 2021 pour continuer sa mission de mettre en valeur le talent des étudiants, nourrir leur passion du théâtre et les mettre en contact direct avec des artisans du milieu professionnel. J’y ai fait mes classes de metteur en scène durant dix ans (1993-2003); soit onze productions, dont Germinal (Zola), MacBeth (Shakespeare),  Les Sorcières de Salem (Miller), Le Mariage de Figaro (Beaumarchais), Don Quichotte (Ronfard), Talk Radio (Bogosian) et Rhinocéros (Ionesco). Le Théâtre du Vaisseau d’Or a été une véritable école où j’ai eu la chance de collaborer avec de nombreux concepteurs professionnels et vu naître chez plusieurs étudiants une passion qui leur a également fait prendre le virage professionnel.

SMOG, CdAM; Photo: R. Etcheverry

En 2003, la création SMOG au Conservatoire d’Art dramatique de Montréal marquera ma première collaboration avec une institution d’enseignement professionnel. Ce vertigineux spectacle issu de la plume de six auteurs.ices de la relève (Billette, Boudreault, Contamine, Choinière, De la Chenelière et Zoomba)  donnera vie à un univers poétiques entrechoquant des paroles singulières dans un éclectisme explosif. Ces traitements scéniques et propositions artistiques singulières ou s’ajoute une performance athlétique des artistes demeureront une signature particulière de mes créations

Groupe
L’Opéra de Quat’sous de Weill-Brecht, Ste-Thérèse

J’ai eu l’immense privilège de travailler à plusieurs reprises à l’École Nationale de Théâtre du Canada, dont deux mis en scène : Scenes from the big picture de McCafferty (2006) et Mephisto de Mnouchkine (2008) avec les étudiants.es de troisième année en interprétation. Deux créations qui restent à ce jour, des moments marquants de mon parcours artistique. En 2006, j’ai aussi travaillé des monologues contemporains avec les étudiants de deuxième année interprétation et conseillé les étudiants en mise en scène. De 2006 à 2010, j’y ai également dirigé les aspirants-comédiens.es lors du stage annuel menant à l’admission.

L’enseignement m’a aussi permis de faire une première incursion dans le monde du théâtre musical. En 2009, on m’a effectivement offert de monter L’Opéra de Quat’Sous de Brecht/Weill avec les finissants de l’Option-Théâtre musical du Collège Lionel-Groulx de Ste-Thérèse.

Plus récemment, j’ai eu le plaisir de retrouver ce contact privilégié de la découverte d’univers dramatiques issus de la plume d’auteurs.ices en devenir en devenant chargé de cours en Écriture Dramatique à l’École Supérieur de Théâtre (UQAM 2020-21).

Cet aspect du métier qui consiste à enseigner tout en expérimentant soi-même me rend extrêmement heureux. J’y retrouve la fougue, la ré-invention et l’immense liberté qui animent tout créateur et garde l’esprit d’innovation en constant ébullition, ouvert au défi.